WWW.BELATE.BE

Percentage of trains on time for today (updated every 15 minutes based upon all trains of the day):



Tuesday, June 2, 2015

La vraie fraude de la SNCB

Lettre ouverte à la SNCB et à Jacqueline Galant

La SNCB évoque une fraude massive sur la première ce matin en prétendant que certains sites poussent et/ou organisent une fraude au remboursement des trains en retard. Non seulement Belate.be empêche les utilisateurs de sélectionner un nombre trop important de retards mais offre tous les outils nécessaires afin de ne sélectionner que les trains qui sont réellement utilisés par le voyageur. Plusieurs garde-fous sont installés afin de ne pas encourager une certaine fraude.
Les accusations de la SNCB sont mensongères et dénuées de tout fondement, même si nous ne pouvons pas exclure certains cas de fraude, celle-ci est minime en regard du service qui est proposé au navetteur, cad lui permettre de se faire rembourser les nombreux retards qui lui sont imposés sans pour autant devoir passer par une comptabilité ardue et sous pression (vu que les chiffres officiels disparaissent après quelques jours sur le site). Tout est systématiquement fait pour décourager les navetteurs de vouloir demander une compensation.

Ces accusations démontrent également que la SNCB ne propose pas de système efficace afin de gérer les compensations pour les retards. 

Enfin ne serait-il pas plus intelligent de s'attaquer au fondement du problème, les causes des retards eux-mêmes en montrant plus de transparence (tout en claironnant des chiffres de ponctualités risibles pour n'importe quel navetteur), et une réelle volonté de solutionner le problème car depuis longtemps la SNCB se cache derrière des arguments non fondés (trafic, météo, matériel…) en voulant protéger l'incompétence de ses managers.

Ne serait-ce pas là la plus grande fraude? Utiliser de l'argent du contribuable pour payer de l'incompétence?

Avant d'indiquer du doigt les pseudos fraudes, la SNCB ferait bien également de faire toute la lumière sur les différents audits qui ont démontrés des situations bien plus graves et qui elles ne seront sans doute jamais dénoncées ni punies.

No comments:

Post a Comment